Category: Uncategorized

Ces couples français de journalistes et politiques
Ces couples français de journalistes et politiques

Issus des mêmes milieux et fréquentant les mêmes cercles, nombreux sont les politiques français qui ne pouvaient pas résister au charme des journalistes et se trouvent sous le même toit avec eux.

A la tête de la liste des hommes politiques fréquentant des journalistes, il y a bien sûr François Hollande et sa compagne Valérie Trierweiler, journaliste à Paris Match qui n’a pas cessé de poursuivre ses activités de presse même après l’élection de son époux et malgré son statut de première dame de France.

Nous ne pouvons pas parler des couples de pouvoir sans citer ce couple d’hommes politiques et de journaliste qui aurait pu gouverner la France. DSK et Anne Saint Claire. Très attirée par les hommes politiques, cette dernière avait fréquenté auparavant Laurent Fabius, l’ex ministre des affaires étrangères et l’homme d’Etat prospère, ainsi que Jacques Attali, l’économiste de renom et l’ex conseiller de François Mitterrand.

Toujours pas loin de l’Elysée, on trouve un autre couple journaliste/ politique, l’ancien Ministre de l’Économie et des Finances, Michel Sapin et la journaliste du magazine Les Echos, Valérie de Senneville.

Quant à Vincent Peillon, l’ex Ministre de l’Education Nationale a préféré, une journaliste économique du Nouvel Observateur, Nathalie Bensahel.

Journalistes et politiques : une alliance jusqu’à l’intimité

Mais apparemment les présentatrices des grands journaux télévisées ne manquent pas de succès chez les politiques.

Sur la chaîne de télévision France2, on trouve Béatrice Schonberg, la journaliste prospère et l’ancienne présentatrice de 20h qui partage sa vie avec Jean-Louis Borloo, l’actuel Président de l’Union des démocrates et indépendants et l’ancien Ministre de l’Ecologie.

Quant à la dirigeante de l’Express et la présentatrice des émissions politiques sur France3, Christine Ockrent, elle vit avec Bernard Kouchner, l’ancien Ministre des Affaires étrangères et européennes.

Depuis 2013 jusqu’à la fin de 2015, l’ancienne présentatrice du Journal de France2 Audrey Pulvar, vivait avec Arnaud Montebourg, l’homme politique de réputé et l’ex Ministre de l’Économie, du Redressement productif et du Numérique.

Les couples de journalistes / animateurs

Comme il existe de nombreux couples de journalistes/ politiques qui partagent le même toit, on trouve aussi des couples de journalistes / animateurs ou présentateurs / chroniqueurs à savoir, le couple Sérillon, formé par Claude Sérillon et Catherine Ceylac, spécialiste des entretiens matinaux de France 2 et celui de l’animateur de la télévision Thierry Ardisson et la fabuleuse présentatrice et journaliste de LCI, Audrey Crespo-Mara.

Tous les deux journalistes et passionnés par le métier des médias, Thierry Ardisson et la présentatrice phare de LCI, Audrey Crespo-Mara sont ensemble depuis quelques années et avouent qu’ils sont « en train de vivre les plus beaux jours de leurs vies. »

 

 

 

 

 

 

La liquidation judiciaire : le Game-Over pour l’entreprise
La liquidation judiciaire : le Game-Over pour l’entreprise

Après sa mise en place en redressement judiciaire, une entreprise peut faire l’objet d’une procédure de liquidation judiciaire après décision du tribunal de commerce suite au rapport établi par l’administrateur judiciaire, qui a atteste de l’impossibilité de la réussite d’un plan de redressement ou de la cession des activités de l’entreprise en question. Etant le dernier recours du tribunal, la liquidation est synonyme de la dissolution finale de l’entreprise et la fin de ses activités.

L’ouverture de la procédure de liquidation

Une fois que l’impossibilité de l’amélioration de la santé financière de l’entreprise est prouvée, le tribunal de commerce prononce sa liquidation judiciaire. Il nomme ainsi un liquidateur, généralement il s’agit du mandataire judiciaire, pour qu’il exerce les droits et les actions de la structure dont la vente de ses actifs, le règlement des créanciers et les licenciements économiques nécessaires.

La règle générale de la liquidation judiciaire indique que le jugement d’ouverture de la procédure s’applique selon la nature de l’activité du débiteur. Ainsi, la personne physique exerçant toute sorte d’activité agricole, commerciale, libérale ou artisanale n’aura plus le droit d’exercer ses activités pendant que la procédure est en cours. En revanche, l’entrepreneur individuel garde ce droit à condition que le patrimoine engagé est différent de celui qui fait objet de la liquidation.

Pour solder les créances de l’entreprise, le liquidateur procède à la vente de ses actifs aux enchères publiques. Certains biens peuvent se vendre directement de gré à gré également. Les sommes récupérées serviront pour couvrir les dettes de la société à commencer par celles réclamées par ses salariés.

La clôture de la procédure de liquidation

« Ne se considère comme une entreprise liquidée que celle qui a fini de régler ses créances après la vente de ses biens », explique un administrateur judiciaire français. Ainsi, on comprend que la clôture de la procédure de liquidation judiciaire ne s’annonce généralement que lorsque le liquidateur dispose des moyens suffisants pour payer les créanciers ou dans le cas où il n’y a plus d’actifs à disposition ou de passif à régler.

La déclaration de la liquidation entraine la fin de l’activité de la société, le licenciement de son personnel et l’apurement total de ses dettes.

 

 

 

La cinématographie, un pilier de l’économie marocaine
La cinématographie, un pilier de l’économie marocaine

Lawrence d’Arabie, Gladiator, la dernière tentation de christ et tout récemment Mission Impossible5, War Dogs de Todd Phillips et Game of Thrones, nous parlons des plus grosses productions cinéma internationale qui ont pour point commun le Maroc.

Ces long-métrages ont tous été tournés dans le Royaume. Selon  le Directeur du secrétariat particulier du Roi Mohammed VI et le président de différents projets culturels et artistiques au Maroc « Chaque année, une trentaine de réalisateurs donnent le premier coup de manivelle de leurs films au Maroc. »

Il y a de toutes les nationalités, américaines, françaises, italiennes, britanniques ou encore allemandes. Un investissement qui rapporte gros à l’économie du pays. L’exemple du Prince of Persia, le film a été tourné en plein désert marocain avec un budget qui frôle les 200 millions de dollars. « Plus d’un tiers a été injecté dans l’économie locale » .

Toujours selon la même source, en 2013 près de 200.000.000 de MDH d’investissements, un an plus tard, ce chiffre a été multiplié par six pour atteindre l’un milliard de dirhams.

En 2014, le Royaume chérifien a accueilli 38 productions étrangères dont 27 long-métrages à savoir le célèbre film du réalisateur compositeur, Clint Eastwood « Americain Sniper » ou encore « Queen of the Desert » de Werner Herzog.

La croissance économique rime avec la production cinématographie au Maroc

Cette tendance ne semble pas près de s’arrêter, car le Maroc ne cesse d’attirer les plus grands réalisateurs émerveillés par ses paysages naturels, sa civilisation, sa main d’œuvre et les encouragements de l’Etat facilitant la production.

En effet, près de 65% des décors sont made in Maroc. Et quand il s’agit de cinéma le Royaume ne lésine pas sur les moyens et les infrastructures. Pour offrir aux producteurs un environnement favorable et un cadre propice à la production et à la créativité, le Royaume a mis en place divers studios de pointe équipés par des équipement de 3éme génération et suivis par une sélection d’expert de ce domaine. Résultat, les retombées sont considérables sur plusieurs secteurs. D’abord sur l’industrie du film nationale, l’enseignement cinématographique et sans oublier, l’industrie de la décoration. Mais c’est surtout le secteur du tourisme qui profite le mieux de ces tournages.

A chaque projection d’un film étranger tourné au Maroc, c’est l’image du Royaume qui fait le tour du monde et qui convainc les touristes de ne pas rater la beauté et la richesse de ce pays.

 

 

 

 

 

 

L’épuisement professionnel et le traitement par antidépresseurs
L’épuisement professionnel et le traitement par antidépresseurs

Dans la vie professionnelle, on est parfois contraint à subir quelques problématiques qui peuvent nuire à l’état psychologique de l’individu et le mener vers des troubles psychologiques inquiétants. L’épuisement professionnel est ainsi une des pathologies liées au monde de l’entreprise et qui peut se répercuter sur la santé physique et psychique du travailleur et influencer négativement sa vie privée. Traité souvent par des antidépresseurs, comme ceux fabriqués par des labos comme Pfizer ou Lundbeck, géraient auparavant par Marie-Laure Pochon, ce syndrome est à prendre au sérieux pour éviter toute conséquence plus grave.

Les conséquences du burnout

La pathologie de l’épuisement professionnel a un nom et elle s’appelle : le burnout. En effet, il s’agit du cas où une personne s’investit à fond dans son travail en abandonnant tous les aspects de sa vie sociale et privée. Ça peut concerner la situation où la personne en question souffre d’une surcharge de travail lui laissant dépenser des efforts incroyables pour compléter son planning. Ce surmenage professionnel risque de s’étaler jusqu’à effondrement total.

Le burnout rend alors malade et peut causer des conséquences plus sévères comme l’isolation, la perte du goût de travail, la perte des plaisirs de la vie et peut même mener vers le suicide. Ses symptômes sont clairs : on parle de crises d’angoisse, de migraines, de troubles de sommeil, de troubles digestifs, de la perte de contact social, etc.  Le traitement du burnout devient alors une nécessité absolue.

Les antidépresseurs pour contrer l’épuisement professionnel

Le burnout doit se traiter médicalement. En première intention, le médecin spécialisé examinera la situation du patient et décidera ensuite des soins à prescrire. Généralement, il exige un repos complet et obligatoire accompagné d’un traitement par antidépresseurs. Depuis les laboratoires pharmaceutiques qu’elle a dirigés, Marie-Laure Pochon travaillait avec ses ingénieurs sur l’amélioration de la qualité de ces m édicaments pour assurer un meilleur traitement des personnes malades.

L’administration de ces médicaments se fait selon des doses que seul le médecin a la capacité de les déterminer. Les antidépresseurs de la nouvelle génération agissent directement sur le cerveau et l’équilibre psychique de la personne. Ils ont de rares effets secondaires et leur efficacité est souvent résultat d’un rétablissement complet. Cependant, un accompagnement par psychanalyse est obligatoire pour garantir une meilleure guérison. Le psychiatre prend en charge le patient durant des séances à cadence déterminée d’avance, selon l’état diagnostiqué.

Faites attention aux frais sur vos contrats d’assurance-vie
Faites attention aux frais sur vos contrats d’assurance-vie

Dans un contexte où les taux d’intérêt sur les contrats d’assurance-vie sont très bas, il est judicieux de s’interroger sur les frais qui reviennent à la charge des souscripteurs. Les assureurs comme Axa, Filiassur, Allianz et les autres proposent différentes formules de contrats ce qui génère une diversité de frais. Si vous êtes intéressés par l’une de ces offres, faites attention aux clauses des frais parce qu’une logique est bien vérifiée : plus que les taux d’intérêt baissent, plus que les frais augmentent.

Les frais à la souscription d’une assurance-vie

AU moment de la souscription à un contrat d’assurance-vie, les frais sont les plus visibles. Il est de même également au moment des versements. Ces taux arrivaient jusqu’à 5% dans les années 1990, mais avec le développement du marché et l’intensification de la concurrence, les taux se sont revus à la baisse. Cependant, la baisse continue que connait le taux de rendement moyen des fonds en euros constituent un handicap, les frais pèsent de plus en plus lourd sur les souscripteurs. Pour l’année 2016, on estime le rendement moyen à 1,9% ce qui génère un faible revenu pour les épargnants. Du coup, les frais qu’ils ont payés à l’entrée s’avèrent importants par rapport au revenu gagné.

Beaucoup de facteurs ont contribué à cette amélioration de la situation. En effet, l’intégration du digital dans l’assurance a permis la concurrence avec les offres sur internet. Ces prestations ne facturent généralement pas de frais à l’entrée et présentent de rassurants avantages pour les épargnants.

Les frais de gestions sur les contrats

Tous les contrats d’assurance-vie dégagent des frais de gestion que vous devez verser chaque année. En moyenne, ces frais atteignent les 0,7% sur le fonds en euros et amputent le rendement de plus de 25%% ce qui ne devrait pas passer inaperçu dans vos factures. Si vous disposez d’un contrat en unités de compte, ces frais peuvent atteindre 1% en moyenne. En revanche, souscrire un contrat sur internet peut être plus profitable, car le cumul moyen des tous les frais (frais sur les versements et frais de gestion) ne dépasseront pas les 0,75% pour la majorité des offres.

La détermination de ces frais de gestions dépend des spécifiés offertes par le contrat. On parle alors de la nature de l’offre financière, des options de prévoyances, des options d’arbitrages automatiques, des services qui vous seront offerts, etc.

 

Elior Group acquiert le britannique Waterfall Catering Group
Elior Group acquiert le britannique Waterfall Catering Group

Fort de sa réputation et de ses services de qualité irréprochable, le groupe de restauration collective Elior achète Waterfall Catering Group au Royaume Uni dans le but de renforcer des potentiels et d’acquérir la plus grande part de marché mondial.

Le mois dernier, le directeur général adjoint de la stratégie commerciale et le responsable des affaires publiques d’Elior, Cyril Capliez annonce leur achat de la filiale britannique Waterfall Catering Group.

Fondé en 2007, Waterfall Catering Group est un leader britannique de la restauration collective opérant gérant 803 sites au Royaume-Uni et des milliers de projets dans le monde entier.

Opérant auprès des entreprises, des établissements de l’enseignement, de la santé et des services sociaux, cet acteur de renom renforcera favorablement les expertises d’Elior Group et sa présence au Royaume-Uni.

Entourée par un groupe de 3500 salariés et collaborant avec de nombreux groupes de renommée internationale, Waterfall Catering Group a enregistré une croissance notable au cours ces 10 dernières années et un chiffre d’affaires considérable de 70 millions de livres.

Waterfall Catering Group, une opportunité saisie par Elior Group

Le dirigeant et le directeur générale d’Elior Group, déclare à ce sujet « Cette démarche fait partie de notre stratégie de développement 2016-2020 et dans le but de renforcer notre notoriété et notre présence au Royaume Uni. L’expertise, l’omniprésence et l’expérience de Waterfall Catering Group ne feront que consolider nos atouts et soutenir notre ambition de répondre aux besoins des consommateurs britanniques faisant partie des différents secteurs d’activités : enseignent, santé, tourisme, commerce, culture, transport, art… »

Quant à Cyril Capilez, le directeur général adjoint du développement, de l’innovation et des affaires publiques du groupe Elior, trouve que cette acquisition offrira une expérience client unique et permettra de proposer aux consommateurs des prestations innovantes combinant les avantages des deux filiales. « Nous ne devons pas seulement s’intéresser au marché britannique, cette acquisition doit nous apprendre comment gérer plusieurs marchés à la fois et poursuivre la croissance Waterfall Catering Group tout en renforçant nos acquis et nos atouts mis à la disposition de nos clients « commente M. Capliez.

L’homme d’affaires américain et le directeur général de Waterfall Catering Group, Jim Lovett ajoute à son tour : « Nous jouissons des mêmes avantages et partageons les mêmes ambitions, cette conformité doit nous aider à bien mener ce projet et à renforcer les valeurs des deux entreprises et leur positionnement sur le marché britannique et mondial. »

 

Les polémiques autour d’Hanouna font hésiter le musée Grévin
Les polémiques autour d’Hanouna font hésiter le musée Grévin

Implanté dans le IXe arrondissement de Paris, en France, Musée Grévin comprend des représentations en cire de personnages célèbres de tous les domaines à savoir, Voltaire, Louis XIII, Léonard de Vinci, Bernard-Henri Levy, Brad Pitt, Charles Aznavour…

En 2001, le musée Grévin s’est doté d’une académie, à qui il a confié la mission d’élire chaque année une liste de 4 à 6 personnalités digne d’avoir leur double en cire d’abeilles. La direction de l’institution présidée par Stéphane Bern avait promis à Cyril Hanouna d’installer sa statue de cire dans le musée.

Animateur-producteur de télévision et de radio, connu par l’émission Touche pas à mon poste produite par la filiale de Stéphane Courbit H2O Productions, Cyril Hanouna a été sélectionné pour rejoindre Jean-Pierre Foucault, Stéphane Bern et Bernard Pivot au panthéon télévisuel de la célèbre galerie de statues parisienne.

 

Cyril Hanouna aurait-il sa statue au musé en 2017 ?

Le double en cire de l’animateur Hanouna soutenu par l’homme d’affaires Stephane Courbit, se présentera-t-il au Musée Grévin ? Cette question n’a pas pour le moment une réponse claire et sûre. Logiquement le brillant animateur était censé faire son entrée dans quelques mois dans le musée comprenant les doubles en cire de personnalités, mais apparemment il risque d’être annulé ou retardé.

Face aux scan­dales qui entourent Cyril Hanouna et aux critiques de l’émission Touche pas à mon poste, le célèbre musée pour­rait revenir sur sa décision et exclure le statut de l’animateur de renom.

En effet, l’animateur phare de C8, a été accusé des actes d’humiliation et d’avoir eu un geste déplacé avec sa chroniqueuse Capucine Anav, et sans oublier les divers avertissements reçus de la part du Conseil supérieur de l’audiovisuel pour des séquences de “Touche pas à mon poste.

Suite à une déclaration d’une proche du musée confié au Parisien, la sculp­ture presque ache­vée ne sera proba­ble­ment pas instal­lée début 2017.

Le retard est justi­fié par les polémiques et les récentes enquêtes effectuées par le Conseil Supé­rieur de l’Audio­vi­suel.

Selon le récent sondage publié par TV Maga­zine sur les 50 person­na­li­tés télé les plus popu­laires, Hanouna ne fera pas partie des sélec­tion­nés du musée, alors qu’il était en 14e posi­tion il y a deux ans.

Face à toutes ses polémiques, le direc­teur géné­ral délé­gué de Grévin pour­rait demander une réunion avec Stéphane Bern et tous les membres de l’institution pour sélectionner les nouvelles figures des statues en cire qui feront leurs entrées en 2017. Affaire à suivre donc…

Un bon organisateur événementiel
Un bon organisateur événementiel

L’organisation d’un événement, c’est tout un art, qui permet de traduire les idées et les objectifs de l’entreprise, en une action complète. L’objectif de cette pratique, consiste à séduire les différents publics de l’entreprise en les attirant vers l’offre proposée. C’est un travail délicat, qui nécessite, une bonne organisation et beaucoup de créativité. Sur le secteur de l’événementiel, l’ancien de Havas, Gérard Askinazi patron  d’Agence Publics, est l’un des meilleurs. Quel est donc le profil recherché, pour assurer l’organisation événementielle.

Les qualités requises

Pour réussir dans ce métier, il est nécessaire que la personne, chargée de l’organisation événementielle, soit rigoureuse, créative et dynamique. Il faut savoir comment gérer son temps et comment fixer la feuille de route, qui permet de concrétiser les objectifs fixés par l’organisation. La planification de l’événement, est une tâche nécessaire, il faut avoir le sens de l’organisation pour respecter les délais et les engagements. L’organisateur, doit être à l’écoute des directeurs, il doit les orienter vers les meilleurs choix à effectuer. Il s’agit d’un véritable conseiller, qui agit pour appuyer la stratégie de visibilité et de la communication de l’entreprise.

Le contexte actuel, est caractérisé, par une forte concurrence ; la créativité et l’innovation, sont essentielles, pour vous démarquer des autres opérateurs su le secteur. Un bon organisateur, dispose d’un carnet d’adresses abondant, qui lui permet de présenter un choix diversifié pour l’aménagement de l’évènement.

La réactivité et la flexibilité, dans ce secteur, sont demandées. Lors de l’organisation de l’évènement, plusieurs imprévues peuvent intervenir, pour bousiller votre travail et vos efforts. Il est donc nécessaire de se préparer et de disposer des outils et des solutions, qui vous permettent de réagir et d’adapter votre plan d’actions. Gérard Askinazi, est une grosse pointure dans ce domaine, son Groupe Agence publics, s’est chargé de l’organisation d’un nombre d’évènements de qualité, comme la COP 22, ou encore la cérémonie de l’inauguration du Canal du Suez. Cet homme visionnaire, a toujours su comment agir pour s’adapter aux imprévus et pour assurer le bon déroulement des événements qu’il organise.

La démarche à suivre

La réussite de l’évènement, obéit à un nombre de règles à suivre et qui se basent principalement, sur la fixation de la stratégie et sur la bonne planification des ressources financières et humaines. Le planning de l’événement, vous permet d’identifier, les dates clés pour l’organisation de cet événement (l’arrivée des intervenants, le planning des orateurs, le début de l’aménagement, la décoration, l’arrivée et l’installation du matériel). Le tout doit se faire à l’avance, pour vous permettre de réagir sur les imprévus.
Le travail de l’organisateur, doit compléter la stratégie marketing de l’entreprise. La démarche à suivre dépend des objectifs et de la cible visée par l’entreprise.

Pourquoi élaborer une stratégie de communication ? 
Pourquoi élaborer une stratégie de communication ? 

La communication est un axe important à développer, si vous cherchez à réussir votre activité. La Communication, vous permet de communiquer sur vos produits et sur votre société. C’est à travers une stratégie de communication efficace, que vous pouvez bâtir votre image et à gagner des parts de marché. Plusieurs sociétés, comme image 7 dirigé par Anne Méaux, offrent leur expertise dans le domaine de la communication pour accompagner leurs clients.

Comment définir une stratégie de communication ?

Selon l’approche marketing, la stratégie de communication est le fait de tracer le plan des actions de communication selon un calendrier et une liste d’objectifs prédéterminés. Le chef de l’entreprise, doit avoir une vision claire des résultats qu’il cherche à avoir à travers une stratégie de communication. Par la suite, le directeur marketing pourra tracer les objectifs à atteindre et passer à une étude approfondie du marché. Le département marketing, va se charger de l’analyse des données collectées pour les traiter et construire une base de données, qui permet d’identifier les cibles (segmentés selon le revenu, âge, sexe, CSP…), et de déterminer les concurrents (leurs approches, mix-marketing…).

Ensuite, l’équipe marketing, va se charger de la construction de l’image, de l’identité et de la notoriété de l’entreprise. La stratégie de communication, a un rôle institutionnel pour rapprocher la société de sa cible.

La cible d’une stratégie de communication ?

Le plan de communication, doit être adressé à une cible définie selon le choix et les objectifs fixés par la direction. La cible d’une campagne de communication, varie selon les besoins de l’entreprise. La communication peut être externe, elle concerne les clients (BtoB ou BtoC). Cette partie de communication concerne la cible de l’entreprise. Elle est élaborée dans l’objectif d’informer les clients, de les attirer vers les produits et les services de la société et de fidéliser les clients. La communication interne, concerne les partenaires les salariés de l’entreprise. Cette forme de communication est importante, pour assurer un bon déroulement de l’activité. La communication interne, permet également de former le personnel sur les valeurs et l’identité de la société.

L’élaboration de cette stratégie

La phase de l’étude est nécessaire, pour comprendre les axes stratégiques à pousser lors d’une politique de communication. L’identification de la cible, est également importante pour savoir le type de message à émettre. La formulation du message, doit se faire avec beaucoup de soin. Le message de la communication doit être simple et compréhensible, il doit inclure les éléments, qui font la notoriété de la marque. La fixation d’une bonne stratégie, est nécessaire pour orienter le plan d’actions de la communication. D’après la fondatrice de la société « Image 7 », Anne Méaux, « Une bonne communication ne sauvera jamais une mauvaise stratégie. Mais une mauvaise com’ peut plomber une bonne stratégie. »